BLOG • ACTUS

Sensation et perception

Dans notre vie quotidienne, nous avons tendance à agir automatiquement sans nous poser la question sur le sens que nous mettons dans nos actions. Comme nous conduisons un véhicule, sans réfléchir à comment nous appuyons sur la pédale de débrayage ou d’accélération, nous traversons la vie, sans poser notre attention sur nos actes. Nous nous laissons porter par nos sensations, les habitudes prises. Parfois, quand l’expérience d’une sensation a été très plaisante, nous essayons de retrouver cet état, mettant tout en œuvre pour revivre la situation, reproduire cette sensation.

La réalité est toute autre. Quand nous portons l’attention sur nos actions, nous nous rendons compte que jamais une expérience n’est similaire. Jamais une situation ne peut se reproduire et n’est identique. Est-ce que ce ne serait pas la nouveauté de la sensation qui l’a rendue attrayante ? Du coup, est-ce que le fait d’essayer de reproduire cette expérience ne génère-t-il pas de la déception, voire de la frustration ?  Jamais rien ne sera comme la première fois !

Pour illustrer cette expérience, je pense à une balade que j’aime faire à Gavarnie : il s’agit du sentier de randonnée vers le plateau de Bellevue. La première fois que j’ai fait cette montée, en 2010, j’étais émerveillée par le sentier et le paysage qui s’offrait à mes yeux. Depuis maintenant 10 ans que j’effectue cette ascension, je n’ai jamais ré-éprouvé ce plaisir de la nouveauté lié à la « première fois ».

Et cependant, si je prends cet exemple, c’est aussi parce qu’à chaque fois que je fais cette marche, elle est nouvelle pour moi. La nature n’est jamais la même. Les saisons changent, les nuages dans le ciel sont différents, les fleurs changent, les cailloux sur le chemin ont été déplacés. Bref, en y portant mon regard, rien n’est pareil. Finalement, il y a du nouveau dans le connu. Mais pour le voir, je dois me couper de mes expériences passées et découvrir le chemin qui s’offre à moi, le jour de la montée.

Il n’y a plus la recherche de sensation, mais la perception directe de ce qui est.

La nature est un merveilleux moyen de se connecter à ce qui est. L’observation d’une branche dont les feuilles s’ouvrent, grandissent, vivent et meurent avec les saisons.

Une autre manière de le faire, c’est de se poser sur un tapis de yoga.

Nous entrons dans la séance la tête encombrée d’idées et de raisonnements. En nous concentrant sur nos mouvements, nous affinons le regard intérieur. Au fur et à mesure l’harmonie « souffle et mouvement » se crée. La concentration devient attention. Les pensées cessent.

Le temps n’existe plus. Les sensations laissent la place à la perception de ce qui est.

Par cette pratique, nous modifions nos habitudes à nous laisser emporter par les événements et à prendre du recul.

Comme le sportif qui s’entraîne tous les jours pour préparer les compétitions, nous nous habituons à rentrer dans le calme. Quand le besoin se fait sentir dans les moments d’incertitude de notre vie, nous sommes à même de discerner le connu de l’inconnu pour accueillir la nouveauté avec calme, voire plaisir puis joie.

Alors, tout devient possible.

Retour à l'accueil

Un besoin, une envie ? Écrivez-moi...

contact@iabcoachingyoga.fr

06 15 25 73 68

174 Avenue Raymond Naves
Bât C
31500 TOULOUSE

Suivez-moi sur les réseaux sociaux