BLOG • ACTUS

La culpabilité, la procrastination et la peur du regard des autres

Voilà mon idée du matin : j’ai un besoin impérieux de vider ma tête de tout le mal que je pense de moi.

La culpabilité, la procrastination et la peur du regard des autres :

Comment avez-vous commencé votre journée ? Personnellement : je répondrai bien.

Et pourtant…

J’avais prévu de me lever et aller nager…

6h du matin le réveil sonne ! Et là, il pleut des cordes ! La bonne excuse pour ne pas aller…

Mais aller où en fait ?

Oui, d’où me vient, depuis le début de la semaine, cette manie de reporter à demain, le fait d’aller à l’entrainement ? Toutes les excuses y sont passées : aujourd’hui la pluie, hier, le rendez-vous chez le coiffeur qui m’empêcherait d’être à l’heure, avant-hier, j’irai demain car j’ai encore 2 jours devant moi, lundi, j’ai toute la semaine…

Alors, la coach que je suis s’est mise en position de recul, en méta comme on dit dans notre jargon…

Qu’est-ce qui se passe en moi ?

Je ressens dans mon ventre un étrange resserrement que je connais. Mon estomac est comme essoré. Et cette sensation remonte le long de ma colonne jusqu’à venir faire un étau au niveau de mon crâne. C’est la manière dont mon corps transcrit la culpabilité aujourd’hui. Le ventre ou le deuxième cerveau.

Que se passe-t’ il dans mon cerveau qui m’amène à me mettre dans cette situation si désagréable et inconfortable ?

Justement, à rester dans « ma zone de confort », c’est-à-dire connue. Comment ? Aller seule à l’entrainement ? Rencontrer des personnes à 7h du mat que tu ne connais pas ? Devoir te « confronter » à elles alors que tu es bien au chaud dans ton lit ?

Mais c’est de la peur là ?

Ben oui ! En fait, avoir le regard des autres sur moi, la nouvelle, devoir me présenter… et sortir de ma réserve.

Alors, que s’est-il passé ?

Et pour sortir de cette triade ? Je fais comment ?

J’observe précisément chaque point :

Pourquoi je n’y suis pas allée ? Par peur du regard des autres.
Constat : mon mental a pris un tel pouvoir sur moi que je me suis laisser gouverner par ma peur ? Finalement, je tisse ma propre prison. Je laisse mes peurs imaginaires me priver de ma liberté chérie… Alors là, ce n’est juste pas envisageable !
Je veux me voir comment ? Heureuse, libre et épanouie.
A quoi je m’engage aujourd’hui ? A y aller semaine prochaine mercredi soir précisément, puisque, visiblement, il n’y a pas d’entraînements les matins. Je me donnerai rendez-vous avec moi-même. Lundi, j’ai yoga et mardi on déménage un canapé.
Finalement, la journée se passe bien. Et je peux reprendre mes activités quotidiennes professionnelles.

Je vous donnerai des nouvelles dans mon prochain billet…

Et vous, quelles sont les raisons de votre procrastination ?

Retour à l'accueil

Un besoin, une envie ? Écrivez-moi...

contact@iabcoachingyoga.fr

06 15 25 73 68

174 Avenue Raymond Naves
Bât C
31500 TOULOUSE

Suivez-moi sur les réseaux sociaux