BLOG • ACTUS

Il était une fois…

- Temps de lecture : 3 minutes

C’était bien longtemps avant notre ère, au moins 7000 ans avant JC.

Yakinatchee, petite amérindienne de 10 ans, vivait avec son papa Quatayuaco et sa maman Yuakami de la tribu des Yakimas.

La famille de Yakinatchee vivait de la chasse et de la cueillette de baies et de fruits. Peuple nomade, ils voyageaient au fil des saisons en suivant les bisons à la recherche de prairies où se nourrir.

Yakinatchee était toujours joyeuse et pleine de vie. Elle était futée et très débrouillarde. Elle passait beaucoup de temps à courir les champs avec Kuca, son ami lynx de 4 ans, et elle observait inlassablement les insectes des forêts.

Une nuit de lune noire, où l’obscurité était plus ténébreuse que toutes les autres nuits de l’année, elle eut une étrange sensation. Allongée sur sa natte d’écorces de bouleaux et de fleurs de bleuets, elle se sentit comme entourée d’ombres qui tournaient autour de sa couche, un flambeau à la main. Elle se croyait couchée sur un autel autour duquel ces esprits faisaient une sorte de rituel.

Dans la pénombre Yakinatchee sentait leur présence qui la pétrifiait de peur. Elle osait à peine respirer et elle se cacha sous la peau de bison qui lui servait de couverture.

Elle finit par s’endormir, ne sachant pas vraiment s’il s’agissait d’un rêve ou de la réalité…

 

Le lendemain, elle se réveilla, Kuca ronronnait à ses pieds. Yakinatchee se leva, et sorti de son tepee pour rejoindre Yuakami qui lui servait toujours son bon lait de bison avec des baies de groseilles séchées.

A sa grande surprise, personne n’était présent. Toutes les autres habitations avaient disparu. Elle se retrouvait seule, abandonnée des siens, dans cette immense plaine vide. Elle se mit à crier et à pleurer. Elle appelait : « Yuakami, Quatayuaco, où êtes-vous ? Où êtes-vous ? »

Kuca, à ses côtés, lui dit : « Yakinatchee , ne pleure pas. Je suis là, moi. »

– Comment Kuca, tu parles ? Tu parles notre langue ? Tu parles le langage des humains ?

– Oui Yakinatchee . Je parle et comprends ta langue, comme tous les animaux. Mais nous ne l’employons pas en temps normal, car nous ne voulons pas que les hommes l’apprennent. Ils sont bien trop cruels. S’ils le savaient, ils nous demanderaient des choses impossibles qui ne respecteraient pas la nature et détruiraient la Terre, notre source de vie.

– Mais Kuca, que vais-je faire ? Pourquoi Yuakami ne m’a pas réveillée quand ils sont partis ? Pourquoi m’ont-ils abandonnée ?

– Ils ne t’ont pas abandonnée Yakinatchee. Ce sont les esprits de la lune noire qui t’ont emportée pendant que tu dormais. Ils sont entrés dans ton tepee et ont profité du sommeil de tous pour t’enlever et te conduire dans le monde des âmes pures, là où tout est encore possible. Tu es l’élue, celle par qui tout va arriver.

– L’élue ? C’est quoi ? Tout doit arriver ? Mais quoi ? Qu’est-ce qui doit arriver ?

– Tu as été choisie pour ta qualité d’écoute. Tu dois trouver le moyen de sauver la parole sacrée. La parole qui délivrera les humains. J’ai été choisi pour t’accompagner.

– Mais que dois-je faire ? Je ne sais pas quoi faire…

– Ne t’inquiète pas Yakinatchee, tu vas réussir.
Tu as toutes les ressources en toi : tu connais les baies qui nourrissent, les champignons et les plantes qui soignent. Yuakami te les a enseignées. Tu sais chasser et pêcher, Quatayuaco t’a appris à poser les pièges à lapins et à attraper les saumons dans la rivière.
Les esprits de la lune noire ont laissé le tepee pour dormir et je suis avec toi. Tu n’es pas seule.
Mais pour l’instant, il nous faut manger. Ensuite, nous pourrons commencer à prendre la route…

 

Ici s’arrête le début de l’histoire de Yakinatchee, la petite amérindienne.
Pour connaître la suite, je vous donne rendez-vous la semaine prochaine…

 

Bonne semaine à vous.

Isabelle ABBADIE-BAOUSSON

 

Si vous avez apprécié cette histoire, n’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter en vous inscrivant au bas de cette page.


Merci à vous de diffuser auprès des personnes qui pourraient être intéressées par mes publications.

Image dessin original Isabelle ABBADIE-BAOUSSON

Retour à l'accueil

Pour recevoir mon actualité, inscrivez-vous...

contact@iabcoachingyoga.fr

06 15 25 73 68

174 Avenue Raymond Naves
Bât C
31500 TOULOUSE

Inscrivez-vous à la newsletter

Ces données ne serviront qu'à vous envoyer la newsletter via MailPoet. Données personnelles

Suivez-moi sur les réseaux sociaux